Le chien aboie pour de nombreuses raisons comme solliciter le jeu, signaler qu’il va à l’offensive, pour attirer notre attention.
Il aboie quand il est stressé ou se sent seul.
Bien sûr, il y a aussi certaines races qui sont plus enclins à aboyer que d’autres.

Les chiens aboient donc pour beaucoup de raisons.

Ils peuvent donner un avertissement à un autre animal, l’inciter au jeu, exiger une réaction (même l’utiliser comme une commande). Ils peuvent aboyer par peur à cause d’un bruit trop fort (dans ce cas, votre chien aura les oreilles en arrière et la queue entre ses pattes).

Un chien peut aboyer aussi parce qu’il s’ennuie car il ne se dépense pas assez et qu’il n’a pas appris à rester seul.

Les chiens parfois aboient juste pour le plaisir d’aboyer.

Nous ne voulons pas nécessairement arrêter un chien qui aboie, surtout lorsque l’aboiement est une alarme pour nous alerter d’un danger.
Mais nous ne voulons pas qu’il aboie si il n’y a aucune raison.

Certains chiens vont aboyer au moindre bruit, perturbation ou mouvement.
Souvent, le propriétaire a inconsciemment renforcé le comportement.
Si nous crions sur le chien qui aboie, celui-ci peut penser que nous nous associons à lui.
Si nous lui disons doucement d’arrêter avec un voix calme et de l’affection, il peut, à tort, penser que nous aimons qu’il aboie.

Aboyer pour la bonne raison.

Avec toutes ces différentes formes d’aboiement il y a une variété d’approche que nous pouvons prendre pour s’assurer que l’aboiement est pour une bonne raison et nous pouvons empêcher le chien d’aboyer quand la raison n’a plus lieu d’être.

Une grande partie de cet apprentissage viendra de la confiance du propriétaire qui montre à son chien qu’il est capable de gérer différentes situations. Pour gagner cette confiance le propriétaire doit connaître son chien et les situations qui créent les aboiements.
Cette relation de confiance vient grâce au fait de passer du temps ensemble, de fixer des limites et de montrer son appréciation pour les comportements qui sont agréables.

Promenades, jeux contrôlés et apprendre à son chien d’être patient en étant simplement assis ou couché à votre côté permet de construire une relation de confiance.

Rappelez-vous que le chien qui aboie communique avec nous. Apprendre à lire les signaux de votre chien et ses moyens de communication sont primordial pour votre relation globale.

Comment arrêter un chien qui aboie

Il y a plusieurs façons d’arrêter un chien qui aboie excessivement.

Aboyer sur commande.

Apprendre à votre chien à aboyer sur commande puis lui ordonner de se taire est possible mais c’est un exercice qui demande beaucoup de patience et de temps.

Si vous utilisez des friandises ou même des encouragements vocaux, il ne faut pas attendre quelques secondes après que le chien ait fini d’aboyer avant de le récompenser.

Pour obtenir de lui qu’il aboie, vous pouvez provoquer cet aboiement en sonnant à la porte par exemple ou une autre action qui le fera aboyer, dans tous les cas dîtes lui le mot « aboies » par exemple pour associer le mot et son action.

Quand votre chien aboie suite à votre demande, donnez lui une friandise.

Une fois l’apprentissage de l’aboiement sur commande acquis il faut lui apprendre l’action de ne plus aboyer.

Pour cela, demandez-lui d’aboyer puis quand il le fait, dîtes par exemple « shut » et quand il se tait récompensez-le.
Continuez cet apprentissage jusqu’à qu’il sache se taire sur commande.

Créer des distractions.

Avec certains chiens, il faut une distraction. Il doit y avoir quelque chose qui brise la concentration sur l’aboiement.

Dans certains cas, l’intensité est trop élevée pour une commande verbale qui fera cesser l’aboiement.
L’élément déclencheur dans ce cas peut être un autre bruit, comme l’utilisation d’un outil qui émet un son de haute fréquence lorsque le chien aboie.

Vous pouvez utiliser des objets du quotidien. Si votre chien aboie près de vous, claquez la porte du placard ou d’un tiroir, le bruit va le distraire et le faire cesser d’aboyer. Surtout comportez-vous comme si de rien était.

Vous ne voulez pas effrayer votre chien et il doit penser que les aboiements indésirables créent l’événement.

Ignorer ce comportement.

Parfois le simple fait d’ignorer un chien qui aboie lui démontre qu’il n’obtient pas votre attention en s’exprimant ainsi donc cela ne sert à rien.

En effet si votre chien aboie par exemple quand vous lui préparez sa gamelle, ignorez-le et ne lui donnez pas celle-ci.
Attendez qu’il se soit calmé pour venir vers lui.

Cette technique marche à condition de ne jamais craquer ! Car souvenez-vous un chien qui obtient votre attention même au bout de cinq minutes d’aboiement, retiendra qu’il faut aboyer fort et longtemps pour obtenir ce qu’il désire.

Faire en sorte que votre chien soit détendu.

Un chien qui va s’agiter dès qu’une personne passe près de la fenêtre, ou derrière la porte de votre appartement, n’est pas un chien détendu.

Pour l’aider à être plus calme, donnez lui assez de temps pour se dépenser avec au moins une heure de marche, course, pouvoir renifler des odeurs, des sessions de jeux…

Pour les chiens anxieux vous pouvez aussi laisser un son d’ambiance (avec la radio ou la TV) lors de vos absences, voir avec votre vétérinaire pour diffuser des huiles essentielles ou un traitement homéopathiques…

Ne pas rassurer un chien qui aboie avec des caresses et une voix calme car il prendra votre attitude comme une récompense et vous le conforterez dans sa crainte.

Enfin n’hésitez pas à demander l’aide d’un éducateur canin comportementaliste si vous ne parvenez pas à faire cesser les aboiements excessifs de votre chien.

En effet un chien qui va hurler pendant des heures si vous êtes absent, être destructeur ou qui va faire ses besoins dans la maison a un réel trouble du comportement et demandera donc l’intervention d’un professionnel.

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

+