Du printemps à l’automne, les tiques sont actives et peuvent venir s’accrocher à votre chien.
Comment les repérer, les traiter et les anticiper ?

Qu’est ce qu’une tique ?

Les tiques sont des parasites externes qui se nourrissent du sang des animaux. Comme les acariens et les araignées, les tiques sont des arachnides. Il existe de nombreuses espèces différentes de tiques et elles vivent en extérieur dans les herbes hautes, les prés, les bois, les jardins… Elles s’accrochent à la peau du chien et boivent son sang pendant deux à trois jours puis se décrochent.
Les tiques peuvent contaminer votre chien de différentes maladies souvent graves voir mortelles si elles ne sont pas prises à temps comme la maladie de Lyme ou la piroplasmose.

Comment les tiques touchent le chien ?

Au cours d’une balade dans la nature ou en faisant un tour dans la haie du jardin, votre chien si il n’a pas été traité risque d’attraper des tiques. Elles s’accrochent souvent près de la tête, du cou, des pattes et des oreilles.

Comment puis-je voir si mon chien a des tiques ?

Les tiques se voient à l’œil nu. Si vous vous baladez souvent dans les prés, bois, herbes hautes… durant les mois chauds, il est préférable d’inspecter la peau de votre chien régulièrement. Inspectez bien même dans les oreilles, aisselles et si il a les poils longs, cherchez bien jusqu’à voir sa peau.
Si vous repérez une tique (une boule souvent brune), il faut la retirer le plus vite possible tout en respectant un processus défini.

Comment retirer une tique ?

retirer tique du chien

La meilleure solution est de retirer la tique avec un crochet spécialement conçu pour cet effet et vendu dans le commerce (animalerie ou pharmacie).
Vous trouverez dans le même emballage deux tailles différentes, à vous de voir laquelle est la plus adaptée à la taille de la tique.

Mettez de l’alcool sur la tique, positionnez le crochet contre la peau et avancez la fente en abordant la tique de côté, au niveau de sa tête. Il suffit ensuite de faire tourner le crochet en le soulevant très légèrement. La tique se détache alors après deux ou trois tours.

Désinfectez ensuite la zone et détruisez la tique.

Un chien infesté aura bien souvent plusieurs tiques donc si vous en trouvez une, regardez bien ailleurs.

Ce qu’il ne faut pas faire pour retirer une tique.

– Ne pressez pas la tique entre vos doigts afin de ne pas favoriser le passage de sa salive qui contient les agents infectieux ou parasitaires éventuels.
– Ne tirez pas sur la tique et n’utilisez pas de pince à épiler. Outre le risque précédent, on a une forte probabilité de laisser la tête dans la peau du chien. Cela provoque généralement une petite inflammation, une infection ou la formation d’un kyste.
– Ne tentez jamais de brûler la tique avec un briquet.

Mon chien a été mordu par une tique que faire ?

Après avoir retiré la tique comme expliqué ci-dessus, emmenez votre chien chez votre vétérinaire afin qu’il puisse faire les examens nécessaires (prises de sang) pour être sûr que votre chien n’ait pas été contaminé par une maladie.
Il pourra aussi vous conseiller pour établir un traitement préventif.

Quels sont les traitements préventifs existants ?

De nos jours, il existent plusieurs traitements qui seront plus ou moins adaptés pour tel ou tel chien.

Les comprimés.

Comme pour l’anti-puce, il existe des comprimés à donner une fois par mois à votre chien pour prévenir les tiques. Bien souvent d’ailleurs, ces comprimés sont à la fois anti-tiques et anti-puces.

Selon le poids et la santé de votre chien, définissez avec votre vétérinaire quel comprimé sera le plus adapté.

Les colliers.

Les colliers anti-tiques repoussent les tiques mais peuvent parfois ne pas être assez efficaces en ne protégeant pas tout le corps du chien. Pour être sûr de choisir le bon collier, mieux vaut vous fier aux conseils de votre vétérinaire. Le plus connu est le collier Scalibor. Lors de la mise en place de ce type de collier pour chien, vous devez vous assurer qu’il y a juste assez de place pour mettre deux doigts sous le collier et le cou de votre chien. Coupez tout excès de longueur du collier pour empêcher votre chien de le mâcher.

Surveillez les signes d’inconfort (par exemple, grattage excessif) dans le cas où une réaction allergique au collier se produit.
Assurez-vous de lire attentivement les étiquettes lors du choix d’un collier.

Les poudres et autres sprays.

Une autre méthode de médicamenteuse est l’utilisation de poudres ou de spray à mettre directement sur le chien.
Assurez-vous que le produit soit adapté à votre chien et plus particulièrement son âge.

Ces produits étant volatiles, il faut les appliquer avec précaution pour éviter d’en mettre dans la bouche ou que le chien l’inhale. Cela pourrait causer des irritations et des complications. Évitez aussi tout contact avec les yeux.

Les poudres et sprays auront besoin d’être appliqué chaque semaine.

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

+