Adopter un chien, une décision à ne pas prendre à la légère. Il faut être sûr de savoir tout ce que cela implique comme engagement car trop de chiens sont abandonnés, chaque année, plus de 100 000 chiens et chats sont abandonnés en France.

Tout d’abord, il faut se poser les bonnes questions. Voici les 8 choses à savoir avant d’adopter un chien.

 

1.Toute la famille doit avoir envie d’adopter un chien.

adopter un chien

Votre famille est-elle d’accord pour adopter un chien ? On ne peut pas imposer un chien cela risque de poser des problèmes… Et certaines personnes sont-elles allergiques aux poils par exemple ? Si c’est le cas certaines races de chien sont à privilégier comme le chien chinois à crête ou le chien nu du Pérou.

 

2.Un chien représente un budget conséquent.

adopter chien

Avoir un chien représente un certain budget entre la nourriture, les frais vétérinaires, les loisirs, assurer une bonne hygiène… Avez-vous le budget pour assurer tous les frais ? Pour vous donner une idée voici un aperçu des dépenses :

Les frais vétérinaires.

Si vous pensez voyager avec votre chien il faudra lui faire un passeport : de 5 à 15 euros.
Les vaccins : si vous adoptez un chiot alors il y aura deux injections à faire la première année soit environ 150 euros pour C= maladie de carré, H = hépatite, P = parvovirose, L= leptospirose et R= rage.
Puis il faudra après compter un rappel par an soit environ 70 euros.
La castration pour un mâle n’est pas obligatoire mais parfois on doit le faire pour des raisons médicales ou autre, cela coûte en moyenne 200 euros.
La stérilisation pour une chienne varie énormément selon la pratique chirurgicale employée et les cabinets, c’est à partir de 300 euros minimum.
Il y aura les vermifuges pour éviter les vers, maladies… pour 7 euros le comprimé et les anti-puces avec une moyenne 20 euros.
Quand votre chien vieillira il faudra faire des détartrages, le prix varient aussi beaucoup d’une clinique à l’autre, le prix est donc à partir de 50 euros.
Et enfin il y aura les imprévus comme une maladie, blessure, accident… et là le montant peut vite augmenter, il vaut mieux prévoir une cagnotte uniquement pour cet effet. ET il existe aussi des mutuelles pour les animaux.

Les frais dits de loisirs.

Une brosse pour entretenir son pelage à partir de 15 euros.
Des gamelles pour manger et boire à partir de 25 euros.
Un collier et une laisse à partir de 30 euros.
Un panier pour chien à partir de 30 euros.
Des friandises pour chien à partir de 10 euros.

Pour ce point là, bien sûr les prix varient énormément selon les marques.

Rajouter à cela le prix de la nourriture où il existe une gamme très variée de croquettes où alors vous pouvez opter pour le BARF ou la nourriture ménagère.

 

3.Choisissez un éleveur professionnel et évitez les animaleries.

adopter un chien

Je vous conseille effectivement de choisir un éleveur professionnel si vous désirez un chien.

Pourquoi ? Cela évitera mieux les problèmes de santé pour la suite car un éleveur professionnel respectera une charte de qualité. D’ailleurs même avec certains éleveurs il y a des arnaques et trafics de chien.

Pour être sûr du choix de l’éleveur, privilégiez un éleveur qui a une seule race, vous pouvez aussi voir des clubs officiels pour certaines races qui référencent donc des professionnels. Il fera reproduire ses chiens en connaissance de la lignée pour éviter de perpétuer des problèmes génétiques ou autre.
Multipliez les visites chez l’éleveur, rencontrez les parents des chiots, observez-les, posez toutes vos questions sans crainte. De plus un éleveur sera là pour vous aider même après l’adoption si vous avez des questions ou problème avec votre chiot. Certaines races à risque comme les bouledogues par exemple sont difficiles à reproduire (insémination, césarienne…), on voit trop souvent des particuliers se lancer dans le reproduction et perdre leur chienne ou leurs chiots suite à des complications.

Si vous allez en animalerie, inconsciemment vous encourager le trafic de chien.
En effet malheureusement beaucoup de ces chiots viennent de pays de l’Est illégalement.
Leurs papiers sont falsifiés car souvent ils ne sont pas encore sevrés (moins de deux mois) du coup étant retirés trop tôt de leur mère ils ne seront pas assez socialisés, ils sont la plupart du temps traumatisés par un long voyage sans eau ni nourriture, parfois ils ne survivent même pas à ce voyage…
Ces chiots proviennent d’élevages non professionnels ou l’argent est la seule motivation et les chiens ne sont pas bien traités.

 

4.Armez-vous de patience pour son éducation.

adopter un chien

L’arrivée d’un chien dans votre vie est un bouleversement, un chiot est certes très mignon et il est difficile de résister à cette petite boule de poil mais ça demande beaucoup de temps et de patience car il fera forcément des bêtises (manger des chaussures, mordiller, mâchouiller des télécommandes…) devra apprendre la propreté (au début il est conseillé de sortir le chiot toutes les deux heures car il n’a pas la vessie assez développée pour pouvoir se retenir), l’obéissance à des ordres, prendre sa place au sein de sa famille, le socialiser… Alors aurez-vous ce temps pour l’éduquer correctement et la patience pour ?

 

5.Accordez lui du temps pour son épanouissement.

adoption chien

Le chiot deviendra adulte et demandera toujours du temps et de l’attention alors qu’il pleuve, neige, que se soit le week-end ou les vacances aurez-vous assez de temps à lui accorder ?
Un chien c’est un engagement sur des années parfois plus de 15 ans et il faudra le sortir au moins 45 minutes par jour pour son bien-être. Certaines race de chien auront besoin de vraiment se défouler avec en plus une activité sportive.

 

6.Le chien n’est pas indépendant, il faudra pouvoir gérer vos absences.

adopter un chien

Si vous avez entendu que le chien n’a pas la notion du temps, croyez moi il ressent la solitude.
Alors votre chien devra-t-il rester longtemps seul chez vous ? Il vaut mieux éviter de le laisser plus de 5 heures seuls et même pour 5 heures il faudra avant lui apprendre à rester seul, c’est un apprentissage à lui faire quand il est jeune en l’habituant.
En effet dès le début il faudra lui apprendre à rester seul progressivement en commençant à partir 5 minutes et sans ritualiser votre départ en lui disant au-revoir au contraire il vaut mieux l’ignorer quelque temps avant votre départ, puis peu à peu augmenter la durée de votre absence.
Donc si vous avez de grosses journées de travail, quelqu’un pourra-t-il être là pour lui ?

 

7.Si vous avez d’autres animaux, le chien devra être correctement intégré.

adopter chien

Si vous avez déjà des animaux, est-ce qu’ils s’entendront bien avec un chien ?

Tous les animaux ne sont pas sociables pour avoir un copain chien à la maison. Si vous avez déjà un chien âgé, évitez de choisir un chiot car cela risque de fatiguer l’autre.
Vous pouvez aussi avant d’aller chercher votre futur chien demandez à l’éleveur un tissu ayant son odeur pour habituer votre chat ou autre chien à l’odeur de celui-ci.
Au début ne leur donnez pas à manger en même temps pour éviter que le nouveau vienne piquer dans la gamelle de l’autre, si il y a un confit ne vous interposer pas si cela reste juste des petits grognements, ne chouchoutez pas plus un que l’autre… Les choses devront se faire petit à petit et sous surveillance.

 

8.Emmenez-le en vacances si vous pouvez ou alors préparez en avance une solution de garde.

adopter chien

Si vous ne pouvez pas l’emmener avec vous, avez-vous quelqu’un pour le garder ?
En effet, le pic d’abandon des chiens est pendant les vacances d’été car leurs propriétaires ayant personne pour les garder décident lâchement de s’en séparer.
L’idéal est qu’une personne de votre famille ou entourage puisse s’en occuper pendant votre absence car elle connaîtra déjà le chien et il est plus facile d’avoir confiance.
Mais sinon sachez qu’il existe d’autres moyens de faire garder son chien comme des hôtels, de l’entraide entre passionnés de chien, des éducateurs canins qui proposent un système de garde…
Mais quoi qu’il en soit si vous devez faire appel à une personne extérieure, renseignez-vous bien sur la personne et prenez le temps de la rencontrer plusieurs fois…
Évitez certaines pensions canines où les chiens seront plus souvent enfermés en cage et seul.

Ayant pris conscience de tous ces points, vous êtes sûrs de vouloir adopter un chien ?

Alors une dernière chose, renseignez-vous bien sur la race que vous désirez en effet il faut connaître ses particularités (niveau caractère, santé, entretien…) et savoir aussi si cette race correspond à votre rythme de vie (en ville, à la campagne, en appartement, en maison, sportif ou pas…).

Et n’oubliez pas même si ils sont très mignons un chiot grandira et deviendra un chien. Un chien est un être-vivant sensible et intelligent qui doit être respecter. Alors adoptez votre chien en ayant conscience de tout cela et pensez aussi au chien dans les refuges comme la SPA qui attendent une famille digne d’eux pour la vie !

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

+

  1. Audrey Didi

    surtout faudrait que les gens se mettent dans la tete, qu un animal n es pas une peluche qu on prend et qu on balance, ya des frais derriere, prendre un animal est un acte reflechi, et c est jusqu au deces de l animal !!!