Parce que la vieillesse n’est pas une maladie mais une étape de la vie, on vous explique tout sur l’accompagnement de votre chien âgé.

Votre chien est considéré comme senior à partir d’un certain âge, celui-ci varie selon les races.

Pour les chiens de petite taille, on les considère comme senior vers 10 ans car ils ont une espérance de vie plus longue située en moyenne entre 14 et 18 ans.
Pour les chiens de taille moyenne, on les considère comme senior vers 8 ans car leur espérance de vie est en moyenne de 12 à 14ans.
Enfin pour les chiens de grande taille, on les considère comme senior vers 6 ans car leur espérance de vie est en moyenne de 10 ans.

Une fois votre chien considéré comme senior, un suivi médical et des habitudes quotidiennes seront à prendre en considération.
La vieillesse chez nos chien se traduit dans la plupart des cas par des problèmes d’articulation, d’audition, des soucis dentaires et parfois du stress.

Votre chien prenant de l’âge sera plus sensible aux variations de températures à cause du changement de son métabolisme.

Quand il fera froid, pensez à l’installer sur un coussin plus épais et confortable afin qu’il soit plus protégé du sol et le froid qui peut s’en dégager. Évitez de le mettre près des portes, fenêtres et autreS sourceS de courant d’air possible.
Pensez aussi aux manteaux pour chien Lors de vos balades hivernales.

À l’inverse, pendant l’été, en cas de grosse chaleur, pensez à bien l’hydrater, le rafraîchir. SI vous devez prendre la voiture et que vous n’avez pas la climatisation, évitez de la prendre pendant la journée et privilégiez les débuts de matinée et le soir.

Une alimentation adaptée à ses nouveaux besoins.

Un chien qui vieillit peut être prédisposé à prendre du poids car son activité physique est diminuée.
Beaucoup de chiens seniors sont sujet à l’obésité.

Un chien en surpoids développera des problèmes de santé important comme le diabète, les maladies cardiaques, les maladies de la peau et même certains cancers. Il est donc important de voir avec votre vétérinaire pour une alimentation adaptée à votre chien.

Par exemple, les régimes alimentaires qui sont faibles en calories, ainsi que ceux qui sont élevés en L-carnitine sont disponibles pour les chiens obèses ou en surpoids. Une alimentation avec un hydrate de carbone ou glucides soigneusement choisie peut également aider à rassasier votre chien.

Sachez qu’à l’inverse certains chiens âgés, à cause de maladies ou de problèmes dentaires, pourront perdre du poids.

Quoi qu’il en soit, pensez à donner une alimentation avec suffisamment d’acides gras comme la DHA et l’EPA car ils se sont révélés être utiles pour les chiens ayant des problèmes de mobilité dus à l’arthrite ou d’autres maladies articulaires.

Les suppléments alimentaires tels que la glucosamine et la chondroïtine sont également bénéfiques pour les chiens âgés.

Si votre chien est atteint d’une pathologie spécifique comme un problème cardiaque ou autre, il est conseillé de voir un nutritionniste pour chien afin qu’il ait un régime alimentaire le plus adapté possible.

Faire de l’exercice.

La vieillesse de votre chien ne rime pas avec passer toute sa journée dans son panier.
Certes il ne pourra pas courir ou jouer autant qu’avant mais un exercice modéré maintiendra un certain équilibre.

Maintenir une activé modérée peut aider votre chien à garder la ligne, renforcer des muscles sains et de bonnes articulations.
Cependant, sachez adapter les exercices aux besoins de votre chien. Un grand chien pourra continuer à vous suivre plus aisément qu’un petit chien comme le chihuahua qui avec l’âge aura plus de mal à vous suivre.

Si vous le souhaitez sachez qu’il existe des spa pour chien avec de l’ostéopathie, de la marche dans l’eau pour soulager les articulations tout en musclant votre chien, des massages aux huilles essentielles… Renseignez-vous dans votre région auprès de votre vétérinaire.

Enfin, laissez à disposition de votre chien suffisamment de jouets pour l’occuper durant ses journées tout en veillant à bien distinguer les jouets du quotidien et les jouets que vous lui laissez uniquement de temps en temps pour ne pas qu’il se lasse.

La dentition de votre chien.

Prenez soin de la bouche de votre chien dès son plus jeune âge.
Le brossage des dents peut sembler être une idée superflue, mais il peut aider à garder la bouche de votre chien en bonne santé.
Si vous ne pouvez pas lui brosser les dents, envisagez des friandises dentaires et des jouets qui aident à garder les dents propres.

Entretenir la dentition de votre chien préviendra le tartre et d’autres maladies. Sans une bonne hygiène dentaire, il pourra perdre en vieillissant plus de dents, cela pourra causer des douleurs, des difficultés pour manger, des infections…

Ne faîtes donc pas l’impasse sur le brossage des dents (une fois par semaine) et le détartrage (la fréquence du détartrage sera à voir avec votre vétérinaire car cela dépend de l’alimentation de votre chien, de sa race, de l’état de sa dentition et de nombreux autres facteurs).

Une mauvaise haleine, un chien qui mâche avec difficulté, des plaques de tartre jaunâtres sur ses dents, un refus du chien qu’on lui touche la gueule, une salivation importante… sont les facteurs de la présence trop importante de tartre.

Un chien avec du tarte aura les dents qui se déchaussent et des infections qui pourront si il n’est pas traité entraîné des problèmes cardiaques et rénaux.

Copyright : La clinique de Vendôme.

Copyright : La clinique de Vendôme.

Vous l’aurez compris, la dentition de votre chien est un point très important pour sa bonne santé, surtout lorsque l’on sait que 75% des chiens de plus de 10 ans souffrent de problèmes dentaires liés au tartre.

L’incontinence de votre chien.

Votre chien en vieillissant aura sûrement des problèmes d’incontinence. Si vous ne disposez pas de jardin, vous devrez le sortir plus souvent et pourquoi pas l’aider avec un traitement homéopathique comme les granules de baryta carbonica 5ch (renseignez sur la posologie à donner auprès de votre vétérinaire) ou encore avec des traitements comme le sirop Propalin ou un cachet par jour à base d’éphédrine.

Il est aussi possible parfois que l’incontinence du chien soit due à une infection urinaire ou une modification des voies urinaires (rétrécissement de l’urètre ou grosseur dans la vessie par exemple).

Il est donc conseillé de faire les examens nécessaires pour en déterminer la cause.

Un suivi complet chez le vétérinaire.

Planifiez des visites régulières chez votre vétérinaire. Votre chien doit être examiné au moins une fois par an si il semble en bonne santé car de nombreuses maladies ne sont pas forcément perceptibles de suite. Rappelez-vous qu’il est beaucoup moins cher de prévenir la maladie que de la traiter !

Demandez une évaluation de la condition physique au cours de chaque visite vétérinaire. La condition physique est essentielle pour déterminer si votre chien âgé est en surpoids, insuffisance pondérale, ou à un poids corporel idéal. En fait, vous devriez également demander à votre vétérinaire de vous montrer comment évaluer la condition physique de votre chien à la maison.

Peut-on parler de chien sénile ?

Peut-être. Une fois que toutes causes sous-jacentes de maladie ont été écartées, il y a une chance pour que votre chien puisse éprouver un dysfonctionnement cognitif.

Des études menées au début des années 1990 ont été les premières à identifier des changements du cerveau chez les chiens plus âgés qui étaient semblables aux changements du cerveau observées chez les humains atteints de la maladie d’Alzheimer (dépôts ß-amyloïde).

Les tests de laboratoire ont également été mis au point dans les années 1990 pour détecter une perte de mémoire chez les chiens âgés. Récemment, ces études ont commencé sur les jeunes chiens afin de comprendre pleinement l’effet du vieillissement sur le cerveau canin.

Bien que les chercheurs ne soient toujours pas en mesure d’identifier toute cause génétique sur certains animaux développant un dysfonctionnement cognitif, il existe des médicaments et des régimes alimentaires spécifiques disponibles qui peuvent aider à gérer le dysfonctionnement cognitif chez les chiens.

Quelques conseils pour améliorer son quotidien.

Rampes et marches peuvent être d’une grande aide pour monter sur le canapé ou sur le lit.
Des tapis sont aussi une bonne idée si vous avez des sols glissants.

Avoir des paniers pour chien doux et confortables. Beaucoup de gens utilisent des lits orthopédiques chauffés.

Utilisez des fontaines à eau pour une eau toujours fraîche et aérée. Surélevez sa gamelle à eau et celle des repas pour éviter qu’il ait à trop se baisser.

Leur sens de l’odorat et du goût ne fonctionnent pas aussi bien qu’avant. Si vous utilisez encore la nourriture sèche, vous pouvez mettre un peu d’eau chaude sur celle-ci ou mélanger avec un peu de conserve pour libérer plus d’arômes.

Adaptez votre allure lors des promenades et pensez aux laisses pour chien pour l’aider dans ses mouvements.

Pensez à couper ses griffes. En effet vu que votre chien ne sera pas aussi actif qu’avant l’usure naturelle de ses griffes ne sera pas aussi efficace.

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

+